Decosoft
1 Octobre 2018 à 09h26 - 141

Voici comment couler une chape liquide ?

La chape liquide ou fluide est un récipient en matière dure et résistante, à cavité hémisphérique à base de ciment ou d’anhydrite. Il s’agit d’un mortier fluide dont la mise en œuvre nécessite une pompe.

L’importance d’une chape liquide

La chape liquide offre beaucoup d’avantages. Après avoir réalisé correctement sa mise en œuvre, couler une chape liquide devient flexible. La chape fluide permet une bonne planéité, elle se déroule rapidement et donne un résultat plus qualitatif. La chape liquide ne peut être comparée à une chape traditionnelle, car elle offre de meilleurs résultats et accuse de meilleurs principes et/ou propriétés. Cependant leur but est similaire, c’est-à-dire aplanir un sol ou enrober des gaines et des tuyaux.

Les étapes de mise en œuvre d’une chape liquide

La mise en œuvre d’une chape liquide est recommandée d’être exécutée par un chapiste professionnel. Sinon, il faudra solliciter son assistance pour éviter quelques désagréments au niveau de la réalisation. Cette réalisation se déroule en trois étapes que sont la préparation du chantier, le coulage proprement dit et la finition.

Cependant avant d’effectuer ces étapes, il est nécessaire de se trouver dans les conditions requises. C’est-à-dire vérifier si le bâtiment est bien clos, l’étanchéité des installations de plomberie et de chauffage. Il faudra assurer aussi la terminaison de la pose des cloisons séparatives des pièces et le maintien de la température atmosphérique et celle de la structure entre 5 et 30°C.

La première étape est primordiale et elle doit s’effectuer avec justesse. Il faudra veiller au caractère du plan du sol avec un nivellement si nécessaire. Il faut impérativement poser une couche de désolidarisation ou un isolant et mettre les joints de fractionnement. Il est indispensable de régler les piges de mise à niveau sur la surface entière par le biais d’un laser ou d’un niveau à bulles.

La deuxième étape, aussi importante que la première, consiste à la mise en œuvre de la chape, c’est-à-dire l’écoulement. Il s’agit d’abord ici de veiller à la livraison du mortier par camion-toupie et la vérification de la fluidité de la chape. Ensuite, on procède au pompage du mortier et à l’écoulement de la chape. Le passage croisé de la barre de répartition et du balai d’ébulleur doit être effectué sur l’espace entier de la chape. Il faut veiller à ne pas oublier de pulvériser un produit de cure.

La dernière étape, quant à elle, est la plus simple. Elle consiste à vérifier les différentes atmosphères de la chape et de veiller à utiliser les locaux après 4 jours. Ce délai constitue la durée minimale de séchage.

Exprimez-vous !

Bricolage

  1. 21 Sept. 2018Où trouver un pied de table basse design ?133
  2. 27 Août 2018Astuce brico pour vos portes et fenêtres198